• Thierry

Tour des Sources


Episode 6: De bon matin, je suis invité par Ganesh à aller mettre en terre quelques plantes aux abords du dispensaire. Il souhaite dédier ces arbres à Steve et Carine, Véronique et moi, pour nous remercier d'être entré dans la vie du village. Evidemment touché par cette attention, je plante volontiers une dizaine d'arbustes, d'autant plus facilement que Palman avait déjà préparé les trous. Nico et Basien me rejoignent ensuite et ils consacreront une partie de la journée à faire de petites barrières pour protéger les jeunes plants des animaux.

Nous partons ensuite avec Ganesh pour faire le tour des citernes et surtout des sources. La source qu'avait repérée Jean Garrigues il y a quelques mois n'est malheureusement pas assez forte et les villageois ont connaissance d'une autre source, nettement plus grosse. Elle est beaucoup plus éloignée, enfouie dans la forêt entre Gumda et Lapu.

On commence notre marche, je m'équipe directement avec mes cornets plastiques (anti-sangsues), quitte à passer pour un blaireau. De toute façon on est les seuls blancs à des heures de marche! Je m'arrête à chaque point d'eau, fontaine, citerne que je photographie avec un altimètre et la fonction GPS de l'appareil de photo enclenchée. J'espère ainsi pouvoir cartographier le réseau existant pour que Jean et Romuald puissent démarrer le projet de réseau. La source repérée par Jean est effectivement tarie. Une autre est utilisée mais ne donne presque rien. Elle est par ailleurs mal entretenue par le responsable qui manifestement ne passe pas assez souvent car la crépine est bouchée.

Nous marchons 2 heures, traversons le petit village de Pa-u-du, très jolie reconstruction. Sur le trajet je croise beaucoup de WC financés par Maili, c'est encourageant et rassurant!

Un peu en dehors du village une petite maison sur un terre-plein me fait penser à la "petite maison dans la prairie"... Une fontaine, une étendue de gazon, un homme qui travaille le bois à l'extérieur, un cheval attaché, un tas de bois de feu d'un côté du jardin et un tas de bois travaillé de l'autre, un enfant qui joue, une femme qui s'affère... Ils ont l'air heureux face à la vallée...

Nous sortons du village et nous enfonçons rapidement dans une forêt magnifique, avec de très grands arbres. Une clairière et quelques arbres coupés abandonnés nous montrent que la déforestation guette et qu'il est urgent de protéger ces zones.

Finalement nous arrivons à la source, au fond d'un petit vallon et au pied d'immenses arbres! La source a un bon débit et elle jouxte à quelques mètres de distance un petit torrent qu'elle contribue à alimenter. J'imagine qu'on pourrait coupler les deux points d'eau avant d'installer une prise d'eau.

Au retour on s'arrête dans la petite maison de Utiraz Gurung et Madame nous sert des patates avec une sauce à l'ail-oignon-sel-tomate délicieuse.

A notre retour à Lapu nous retournons au dispensaire où l'ambiance est décidemment excellente! Un des vieux ouvrier, 77 ans casse les pierres à la masse pour préparer le béton! A un moment, il se met à chanter puis il sort et danse en draguant ouvertement une des filles qui regardait! Eclats de rire de tous! Un des ouvriers est un de nos porteurs d'octobre dernier, tout content de me revoir! La fierté est sur tous les visages!

Fin d'après-midi à chiller chez Maila. Je bricole deux loquets pour les WC et la douche avec mon couteau suisse, car leur truc en métal est branlant, pas pratique et très dur à fermer. Mon truc en bois à l'image de celui de la maison de Maila marche 100x mieux... Maila est tout content!


Je retrouve Kumar le soir, après qu'il a été faire un tour vers la rivière pendant l'après-midi . Il s'est fait avoir par les sangsues... 9 à 0!!! Comme quoi y a pas que les touristes qui raquent!!