Camp Green Energy chez FoST J10-11

January 11, 2019

 

Nos petits déjeuners à l'hôtel Tranquil (tranquille mais simple...) nous laisse un peu sur notre faim..., et nous migrerons pour le reste du séjour à l'Himalayan Java à Thamel où le muesli est une tuerie... ;-)

Nous retrouvons nos invités et nous nous rendons à pied chez Sanu de FoST (Foundation for Sustanaible Technologies), un vieux sage de 75ans, retraité de la Banque Mondiale à Chicago et qui consacre sa retraite et son énergie à amener des solutions d'énergie durable à son pays. Noble cause, mainte fois primée... Nous l'avions rencontré il y a quelques années et après un peu de lobbying et un voyage où nous l'avons emmené à Lapu l'an dernier, nous avons pu établir un partenariat pour amener des solutions énergétiques écologiques et adaptées aux villages de moyenne montagne.

 

Le programme des deux jours sera dense. Formation théorique, atelier pratique et beaucoup de discussion... je vais tâcher de le résumer en images, ce sera plus joli, mais il faudra patienter un peu..

  • Four solaire

  • Dessiccateur solaire

  • Boîte thermos de fabrication artisanale

  • Cuisine au four à briquettes

Une discussion longue et animée est amenée par Chandra Man, le paysan de Kanigaun qui s'avère très affûté, vif, drôle et intéressé. Il faut dire qu'il est accessoirement distillateur de Rhaksi (l'alcool de maïs local) et qu'il sait très bien que sa production est en fait déficitaire... si il compte le travail ! Il faut 100kg de bois pour alimenter un feu de 8h qui produira 36 litres d'alcool... C'est donc 4-5 personnes qui ramassent le bois pendant un jour entier pour faire 36 litres de gnole... C'est bien triste...

On en apprend aussi plus sur la récolte de bois: un panier (bundle) de 22-25kg prend la journée à collecter en comprenant les 2h de trajet aller-retour pour se rendre à la forêt. Outre la pénibilité du travail, on essaie de leur faire réaliser le danger de déforestation. Les grands arbres ont fonction d'aspirateur d'eau par capillarité et c'est eux qui nourrissent les sources. A force de couper la forêt les sources se tarissent et c'est un effet que les habitants remarquent sans pour autant le comprendre.

Les briquettes correspondent à 2.5 fois moins de poids en bois pour une même durée de combustion mais elles chauffent plus et ne fument pas ou presque. Plusieurs gros gros avantages donc qu'il s'agit de démontrer et de faire comprendre.

Les calculs montrent un bénéfice net (d'un déficit à un bénéfice) à l'utilisation de briquettes pour faire de l'alcool. Même si le constat de devoir utiliser ce genre d'argument est un peu triste, c'est quand même un moyen de faire passer le message.

 Puis le lendemain:

  • Fabrication de briquettes: là on a franchement retroussé les manches...

  • Fabrication de biocharbon

  • Discussion sur la destruction du plastique (le recyclage est vraiment difficile en altitude)

Au bilan des élèves très positifs et très contents d'avoir vu une fois concrètement des choses qu'ils avaient entendu à l'école; très heureux aussi d'avoir pu expérimenter par eux-mêmes.

Nous avons bon espoir que les messages ont passés et qu'ils seront répétés à Lapu. Il faudra encore faire monter 3 camions de matériel jusqu'à Lapu en espérant que la route soit réparée avant la mousson !!!

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Recent Posts

September 30, 2019

Please reload

Follow Us

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black LinkedIn Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black YouTube Icon